Grace à la FFMC le Duplex A86 va être autorisé aux motos.

Communiqué de presse du 28 juillet 2009 de la FFMC (Fédération Française des Motards en Colère).

« PERSÉVÉRANCE ET FERMETÉ ONT PAYE : GRÂCE A LA FFMC LE TUNNEL A86 VA ÊTRE OUVERT AUX 2 ROUES MOTORISES

source : motomag

Après s’être « invitée » au dernier exercice de sécurité avant l’ouverture du premier tronçon du tunnel le 26 juin 2009, après une manifestation qui a fait entrer dans le tunnel des motos sur remorques, la FFMC a relancé ministres et préfets… Et lors de la rencontre bilatérale du 23 juillet dernier, Monsieur Patrick STRZODA, Préfet des Hauts de Seine, a déclaré que dans le respect des demandes de Monsieur BUSSEREAU, secrétaire d’Etat aux transports, rien ne s’opposait désormais à la mise en place des procédures d’ouverture du tunnel aux deux-roues motorisés.

Rappel des faits : en 1995, l’Etat décide de boucler le super-périphérique de la région parisienne par un tunnel de 13 km reliant Rueil-Malmaison à Versailles… l’exploitation en est confiée à la société Cofiroute. Dès l’origine, les deux-roues motorisés y sont déclarés interdits.

En 2007, suite à nos demandes, Dominique BUSSEREAU a posé les conditions suivantes : avoir un retour d’observations du trafic composé d’abord uniquement de voitures particulières et valider les système de télé-surveillance des véhicules. Cofiroute procède à des analyses journalières des conditions de circulation, et depuis maintenant presque quatre ans que la FFMC réclame la levée de cette interdiction non justifiée et discriminatoire, les délais pour adapter caméras et systèmes de détection ont été plus que suffisants… Ce qui a par ailleurs été reconnu par plusieurs personnes au PC de Cofiroute, lors du dernier exercice de sécurité réalisé le 22 juin dernier .

La FFMC a donc réclamé l’ouverture de ce tunnel aux deux-roues motorisés avant le retour de l’hiver. A la demande de la FFMC, le préfet Coordinateur réunira une table ronde en septembre pour mettre au point les modalités d’accès à l’ouvrage. Doivent y être associés : le Ministère de L’Equipement, COFIROUTE, le Préfet des Hauts-de-Seine et la FFMC.

Parallèlement à cette évolution positive, et afin de ne pas se retrouver devant un éventuel revirement de situation, la FFMC a décidé de lancer également une procédure de « Recours en excès de pouvoir » auprès du Tribunal administratif de Versailles. Cette voie juridique, qui n’avait pu être exploitée auparavant (les délais légaux étant

dépassés) est aujourd’hui accessible avec les derniers arrêtés publiés pour l’ouverture du tunnel.

Nous privilégierons la voie diplomatique, mais ne voulons perdre aucune possibilité pour faire lever l’interdiction d’accès des deux-roues motorisé à cette infrastructure. Notre objectif consiste à empêcher toute jurisprudence de ce type. Le sujet des réductions tarifaire a aussi été évoqué.

A l’approche de ses trente ans d’existence et d’actions, la FFMC défend encore et toujours les utilisateurs de 2 et 3 roues motorisés ! »

Pour plus d’infos :

Ce soir en podcast : Laurence Moroy militante FFMC en charge du dossier A86.

 

© agence minicircul – www.minicircul.com – répondeur 01 7372 1023

Le communiqué sur le site national : http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?article1670
Le dossier sur le site de la ffmc78 : http://www.ffmc78.org/pdf/DOSSIERTUNNELA86.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s